Vélo & Déconfinement, pourquoi et comment ?

, par amandine.gabriels@droitauvelo.org

septembre 2020 - décembre 2020

Dans le contexte actuel de préparation du déconfinement, le vélo apparait comme mode de transport adapté pour continuer la lutte contre le covid-19.

Pourquoi ?

>La pratique du vélo est bonne pour la santé ; ayant des bénéfices sur le système respiratoire, réduisant les risques de diabète et surpoids (facteurs aggravants de la mortalité du virus) [source : https://www.liberation.fr/debats/2020/04/26/deconfinement-le-moment-de-faire-du-velo-le-vehicule-prioritaire_1786424].

>Le vélo est adapté à la distanciation sociale ; « Il est plus facile de limiter les risques de contagion à vélo que dans les transports en commun » (Olivier Schneider, FUB).

>Le vélo nous permet de prendre l’air après deux mois confinés et d’apprécier notre environnement de vie.

>Cela permettra de désengorger les transports en commun, et ainsi, permettre aux gens qui n’ont pas d’autre solution de se déplacer dans les meilleures conditions possibles.

>Lutter contre le recours massif à l’automobile, qui risquerait d’aggraver la crise sanitaire. En effet, « selon des chercheurs de Harvard University, la pollution aux particules fines, issue notamment du trafic routier, augmente la mortalité liée au coronavirus. D’autres scientifiques interrogent la capacité de ces particules à transporter le virus » [source : https://www.france24.com/fr/20200426-le-v%C3%A9lo-un-outil-incontournable-pour-le-d%C3%A9confinement ].

Face à ces enjeux d’actualité, est réapparue la notion « d’urbanisme tactique ». Mais qu’est-ce que c’est précisément ?

L’"urbanisme tactique", est à l’origine « une pratique citoyenne où les riverains aménagent le quartier sans attendre les autorités. Aujourd’hui, ce mode d’aménagement dans l’urgence et avec les moyens du bord se trouvent investis par les collectivités en vue de la fin du confinement » [source : https://www.france24.com/fr/20200426-le-v%C3%A9lo-un-outil-incontournable-pour-le-d%C3%A9confinement ].

Actuellement les territoires s’emparent de cette notion pour réfléchir à des aménagements cyclables temporaires visant à absorber le flux de cyclistes à venir post-confinement tout en respectant les mesures de distanciation sociale.

Pour en savoir plus : PDF - 416.3 ko

Proposer un nouveau sujet