très prochainement
Une première vélorue à Lille sur l’axe La Phalecque-Cabanis

PNG - 643.8 ko

Le 13 novembre 2019, l’axe Cabanis-La Phalecque à Lille était mis en sens unique tête-bêche. Cela contribue fortement à apaiser la circulation automobile en le rendant non traversant pour les automobilistes. Néanmoins, en raison de l’absence de mise en place immédiate de double-sens cyclables, les cyclistes étaient renvoyés vers les rues de Lannoy et Gutemberg, beaucoup moins sûres. Bien que prévu, ce double-sens cyclable nécessitait des études supplémentaires de la part de la MEL, particulièrement un comptage du nombre d’automobiles qui y circulent.

L’ADAV a donc immédiatement demandé une rencontre avec la Ville de Lille et la MEL et a simultanément réalisé des comptages. Lors de la rencontre, soutenus par le CEREMA, nous avons demandé d’aller au-delà du simple double-sens pour réaliser une première vélorue. Cette demande a été acceptée par la ville et la MEL. Dès janvier 2020, si la météo le permet, cette vélorue deviendra un axe cycliste qui à terme pourra relier le centre de Lille à Villeneuve d’Ascq et sera partie intégrante d’un réseau cyclable hyperstructurant. Les cyclistes pourront bien sûr emprunter cet axe dans les deux sens.

JPEG - 10.5 ko Une vélorue, c’est quoi ?

Appelée Fietsstraat aux Pays-Bas ou en Belgique Flamande, la vélorue est une rue où l’on affirme la place du vélo, mais sur laquelle les voitures sont également autorisées, particulièrement pour la desserte locale des riverains. Une des conditions de réalisation est la faible intensité du trafic automobile et la présence de nombreux cyclistes. Cet aménagement est très répandu chez nos voisins de Gand ou de Courtrai mais on peut aussi en trouver à Menin ou Tournai.

En Belgique et aux Pays-Bas, les rues cyclables sont souvent colorées en rouge, tout comme les pistes cyclables, et l’automobiliste doit rester derrière le cycliste avec interdiction de le doubler.

La position du cycliste est matérialisée au milieu de la rue à l’aide de marquages spécifiques. En France, à ce jour, cela se matérialise par l’apposition de chevrons et de logos vélo au centre de la chaussée circulée. La vélorue est d’ores et déjà expérimentée à Strasbourg et Bordeaux. L’ADAV a incité la MEL et la Ville de Lille à rejoindre ces villes et a déjà fait plusieurs propositions d’axes à traiter de la sorte.
Ainsi, en concertation avec Droit au vélo, la Ville de Lille et la Métropole Européenne de Lille vont très prochainement réaliser une première vélorue à Lille, dans les rues Cabanis et La Phalecque. Nous remercions ces deux institutions.

En bref, une vélorue, c’est une rue qui se transforme en une piste cyclable et où les voitures sont tolérées mais non prioritaires.

JPEG - 146 ko
Photo John Tarantino

Voir en ligne : CEREMA : La vélorue, un nouvel outil pour les itinéraires cyclables

P.-S.

quelques réaction sur la toile :

Radio RCF

La première vélorue du Nord à Lille
La première vélorue du Nord va être ouverte à Lille-Fives d’ici fin janvier. Comment ça fonctionne ? Quel est l’intérêt d’une telle initiative ? N’est-ce pas trop dangereux ?
Nous faisons le point avec Yves Lepinay administrateur et correspondant local de l’ADAV pour la ville de Lille, l’Association Droit au Vélo.

reportage France 3 Hauts de France du 5 janvier 2020

Présentation donnée à l’apéro FARàVélo de Fontenay-aux-Roses le 07 juin 2019.
Sébastien Marrec est doctorant CIFRE en aménagement et urbanisme à l’Université Rennes 2.


Article Voix du Nord (03 janvier 2020)

Lille s’apprête à créer la première vélorue du Nord, à Fives
Une rue où les vélos circulent au milieu de la chaussée, sans pouvoir être doublés par les voitures ? C’est possible, cela se fait depuis un bail à l’étranger et depuis deux ans dans quelques villes de France, et cela arrive d’ici la fin du mois de janvier dans la rue Cabanis, dans le quartier de Fives à Lille.
https://www.lavoixdunord.fr/688879/article/2020-01-03/lille-s-apprete-creer-la-premiere-velorue-du-nord-fives