Communiqué de presse du collectif Place aux Piétons
Nouveau plan de déplacements à Lille : bilan positif 3 mois après ! La Ville de Lille doit persévérer plutôt que reculer !

, par Sébastien

En soutien au plan de circulation, signez la pétition en ligne !

JPEG - 179.6 ko

 

Depuis fin août, la Ville de Lille a mis en place un nouveau plan de circulation en vue de réduire fortement le trafic de transit avec de nouvelles boucles de circulation, et l’extension des zones 30 et de Rencontre dans le Centre et le Vieux Lille.

Le calme retrouvé en centre-ville et notamment Grand Place, de même que la circulation cycliste facilitée, sont des succès indéniables, enfin dignes d’une ville aux ambitions touristiques européennes. On redécouvre le plaisir de s’y promener.

On constate cependant qu’un lobby d’automobilistes très actif se lamente sur les difficultés de circulation. Les voitures prennent beaucoup de place aussi bien sur la voirie que dans les médias, alors que les automobilistes sont bien moins nombreux en centre-ville que les autres usagers de la rue. Les difficultés de circulation ne sont pas nouvelles, elles existent depuis des années et notamment aux approches des fêtes de Noël. La grande différence c’est que, Grand Place, le bouchon se limite à une seule file et non deux, ce qui là aussi est un indéniable progrès. Nous constatons aussi que les services de secours peuvent circuler sans problème rue Faidherbe alors que ce n’était pas le cas lorsqu’elle était complètement engorgée les années précédentes.

Plutôt que de revenir en arrière en remettant la rue Nationale à double sens, ce qui va immédiatement accroître le trafic Grand Place, il faudrait pour résoudre ces bouchons rendre la Grand Place piétonne en ne laissant que l’accès au parking, ce qui éviterait d’engorger la rue Esquermoise.

Des encombrements sont également constatés sur l’Esplanade, ce qui retarde les transports publics. Nous demandons la mise en place de couloirs bus sur l’Esplanade pour résoudre ce problème. Le plan de circulation doit aussi intégrer des transports collectifs rapides traversant le Vieux Lille par exemple.

Les automobilistes doivent apprendre à se déplacer autrement. Le centre-ville de Lille est très bien desservi en métro et tramway, et en train pour ceux qui viennent de plus loin. Des parkings relais P+R sont aussi disponibles et doivent être complétés. La voiture n’y est absolument pas une nécessité.

Les communes limitrophes doivent aussi limiter la circulation automobile (qui est rappelons-le un engagement de la MEL dans son PDU voté par l’ensemble des élus de la métropole) au lieu de se plaindre de leur propre excès de circulation.

Contrairement aux engagements du PDU, justement, la dernière enquête Déplacements réalisée de 2006 à 2016 montre l’absence de résultats pour réduire le trafic automobile de 55% à 35% en 2020. Faut-il s’en étonner ? Entre 2006 et 2016, la politique de l’État n’a fait qu’encourager la voiture (prime à la casse, hausse de la TVA sur les transports collectifs, baisse du prix de l’essence,...), aucun vrai nouveau transport collectif en site propre n’a été mis en service (depuis la ligne 2 du métro en 1999), aucune réduction de la place de la voiture n’a été entreprise, au contraire même ! Le nouveau plan de circulation lillois est la plus grand avancée depuis 10 ans pour aller dans le sens du PDU.

Réduire la circulation automobile, c’est aussi réduire la pollution. Non seulement cette pollution est quotidienne, mais les « alertes » sont de plus en plus fréquentes, mais ni la Ville ni la Préfecture ne prennent de mesures (circulation alternée,...) pour protéger notre santé.

Nous demandons donc à la Ville de Lille de ne pas céder aux lobbies du tout voiture et de compléter son plan de circulation pour résoudre les bouchons par « moins de voitures » et non par « plus de voies de circulation », et de communiquer davantage sur les multiples manières de se déplacer autrement. Nous regrettons que les ambitions de ce plan de déplacement lillois soient bien isolées au sein de la Métropole : nous attendons des actions équivalentes des autres communes.

 

Contacts presse :

Yves LÉPINAY (ADAV – Droit au vélo) 06 79 68 29 59

Gilles LAURENT (UVN-FNAUT HdF) 06 01 88 97 19

Christopher LIENARD (Amis de la Terre) 06 77 75 08 18

Le Collectif Place aux Piétons a été créé le 6 mai 2011 et regroupe à ce jour 13 organisations : Amis de Klimato, Amis de la Terre, ATTAC Villeneuve d’Ascq, CAP 21, Droit au Vélo, Environnement et Développement Alternatif, Europe Ecologie Les Verts Lille, Lilletransport.com, Nord Ecologie Conseil, Parti de Gauche, UFC Que Choisir Lille, Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV), Union des Voyageurs du Nord – FNAUT Hauts de France.

Son objectif est de limiter la circulation automobile en ville et de rendre aux piétons et cyclistes les espaces qui le méritent (intérêt touristique, qualité de vie, rues étroites, etc...)

Limiter la circulation des automobiles et poids lourds est un impératif pour atteindre plusieurs objectifs indispensables de protection de la santé et de l’environnement :

  • diminuer les gaz à effet de serre (néfastes pour le climat) et le gaspillage de carburant ;
  • diminuer la pollution de l’air (particules fines, oxydes d’azote, ozone, suies…) ;
  • diminuer le niveau de bruit (cause de fatigue, stress…) ;
  • diminuer les causes d’accident ;
  • faciliter la vie des personnes handicapées et des personnes à mobilité réduite ( séniors, poussettes…) ;
  • augmenter l’espace public pour plus de convivialité et tisser des liens entre les personnes.

Et d’une façon générale améliorer la qualité de la vie en ville.