Deuxièmes journées de rencontres ADAV/AF3V/Rando-Vélo - 1er et 2 mai 2010 Samedi 1er et dimanche 2 mai 2010

AF3V
Rando-Vélo

L’ADAV, en partenariat avec l’association wallonne RANDO-VÉLO et avec l’AF3V, organisera ce week-end, dans la Métropole lilloise, deux journées de rencontres et d’échanges autour des projets, concrétisés ou à venir, sur les véloroutes et les voies vertes de la Région Nord - Pas-de-Calais et de la Wallonie.

Les itinéraires du week-end.

nouveau panneau des voies vertes françaises (2008)
RAVeL

Deux balades seront coorganisées, pour l’occasion, par les trois associations : Lille - Wavrin - Lille, le samedi, à la rencontre des espaces naturels de la Cantereine, de la Gîte et des Ansereuilles du Parc de la Deûle ; Lille - Mouscron - Lille, le dimanche, à la la découverte des procédés, des espoirs et des productions de la permaculture.

Repas à Lille au Bec à plumes, le samedi soir, avec nos amis belges randovélistes : potjevlesch - frites (10 € 50), dessert offert par l’ADAV, boissons non comprises, carafe d’eau gratuite. Réservations obligatoires, avant le 23 avril, auprès de Françoise (pour les participants français) ou auprès de Monique (pour les participants belges).

Les photos du week-end.


RANDO-VÉLO est une asbl (association sans but lucratif) qui repère, qui balise et qui publie, dans des topoguides, des itinéraires cyclistes à l’écart des grands axes automobiles.

RV6
RV8

Les réseaux RV, balisés jaune sur bleu (la symbolique du Soleil sur la mer), relient entre elles les différentes localités de Wallonie et empruntent, le plus souvent possible, le RAVeL (le Réseau Autonome des Voies Lentes). Ces parcours cyclistes communiquent avec les réseaux véloroutiers allemand et luxembourgeois et avec les LF-routes flamandes et néerlandaises.

réseau véloroutier wallon

RANDO-VÉLO publie par ailleurs, en partenariat avec l’asbl les Sentiers de Grande Randonnée, avec Toerisme Vlaanderen, avec le Service Public de Wallonie et avec l’Institut Géographique National (IGN) belge, une carte véloroutière des voies vertes belges (wallonnes et flamandes). Ce document reprend, sur une même cartographie, l’ensemble des réseaux LF (Lange-Afstands-Fietsroutes), RV (Rando-Vélo) et RAVeL, et y répertorie les auberges de jeunesse, les cabanes de randonneurs, les gîtes d’étape et les maisons des Amis de la nature. Il sera possible de se procurer, ce samedi et ce dimanche, pour 7 € 50, la nouvelle édition (octobre 2008 ; échelle 1 / 250 000) de cette carte. On contactera pour cela, avant le 22 avril, Éric (le correspondant Rando-Vélo de la Région de Liège), qui a coorganisé ce week-end de rencontres.

voies vertes et véloroutes wallonnes

L’AF3V (Association Française de Dévelopement des Voies Vertes et des Véloroutes) est une association qui s’est donnée comme finalité le développement, pour un usage utilitaire ou de balades, des itinéraires partagés destinés à l’ensemble des usagers non motorisés : piétons, cyclistes, rollers, passagers en joëlette ou en fauteuil roulant, cavaliers... L’AF3V s’efforce donc de pérenniser, d’améliorer et de connecter entre elles, en véloroutes, les voies vertes déjà existantes des différentes régions de France. L’AF3V essaie également de créer des nouveaux trajets, comme par exemple la réalisation de chemins du rail (transformation en voies vertes de voies ferrées désaffectées).

guide des véloroutes et voies vertes
carte AF3V

L’AF3V publie l’excellent guide des voies vertes et des véloroutes de France, que l’on peut se procurer, pour 6 € 00 seulement, auprès de l’ADAV ou auprès de RANDO-VÉLO .

AEVV

L’AF3V coordonne par ailleurs, le 4e dimanche de septembre, en partenariat avec l’AEVV (Association Européenne des Voies Vertes), les Journées nationales et européennes des voies vertes.

L’ADAV, Association Droit au Vélo, s’est donné comme principal objectif la création d’aménagements de voirie pour un développement de l’usage utilitaire, au quotidien, du vélo.

fubicy

La défense des intérêts particuliers passe d’abord, le plus souvent, par la défense de l’intérêt général. La sécurité du cycliste n’échappe pas à cette règle : rejoindre l’ADAV, membre de la FUBicy, la Fédération française des Usagers de la BICYclette, est avant tout un geste fort qui permet la représentativité, l’écoute et le respect des cyclistes auprès des pouvoirs publics.

Rejoindre l’ADAV c’est aussi contribuer à la promotion des voies vertes de la Région (pérennisation et développement des voies existantes ; création de nouvelles voies).

L’adhésion à l’ADAV offre également à l’adhérent une aide technique gratuite pour la réparation de son vélo (le premier samedi matin et le 3e mardi soir de chaque mois).

cliquer pour agrandir

La carte d’adhérent permet aussi de bénéficier de réductions lors d’achats chez un vélociste, et d’un tarif réduit pour l’acquisition d’un gilet fluo réfléchissant ou lors d’un marquage antivol Bicycode. Être à jour de cotisation permet également de recevoir à domicile, trois fois par an, la version-papier du journal l’HeurOvélO. Adhérer, c’est aussi pouvoir obtenir, gratuitement, un écarteur de danger. Enfin, l’adhésion à l’ADAV permet l’accès à toutes les balades, sorties et séjours organisés ou coorganisés par l’Association.


Samedi 1er mai 2010
Le Parc de la Deûle

L’ADAV propose ce samedi, en partenariat avec RANDO-VÉLO et avec l’AF3V, une journée de cyclodécouverte sur trois entités du Parc de la Deûle (la Canteraine à Emmerin et à Haubourdin, la Gîte à Santes et les Ansereuilles à Wavrin et à Allennes-les-Marais).

Le projet du Parc de la Deûle est né en 1968. Il s’agissait, à l’époque, de créer un vaste lien vert, de plus de mille hectares, entre la métropole lilloise et le bassin minier. Faute de moyens financiers suffisants, et par manque évident d’ambition et de volonté politique, ce premier projet ne s’était alors concrétisé que dans le Pas-de-Calais, sur le territoire des communes de Wingles, de Billy-Berclau et de Douvrin.

Le Parc de la Deûle de Don à Haubourdin

Dans les années quatre-vingt-dix, LMCU, Lille-Métropole-Communauté-Urbaine, et les villes d’Houplin-Ancoisne, de Santes et de Wavrin, rejointes par les villes de Don, d’Haubourdin et de Seclin, ont repris le projet. À partir de 1995, un vaste territoire a été redessiné par les architectes paysagistes Jacques Simon, Jean-Noël Capart et Yves Hubert.

En octobre 2002, LMCU a acqui la compétence « Valorisation du Patrimoine - Espace Naturel Métropolitain » et a confié la gestion de ces sites à valoriser à un syndicat mixte, ENLM, Espace-Naturel-Lille-Métropole, qui est alors été chargé de la concertation, de l’animation et de la gestion de ce vaste patrimoine vivant. Le Parc de la Deûle est ainsi devenu un projet de territoire...

« Nature retrouvée, nature domestiquée et nature rêvée », telles sont les déclinaisons locales souhaitées de ce vaste parc écologique.

La Mission du Bassin Minier devrait assurer la liaison de ces territoires métropolitains avec les voies vertes et les sites naturels du Pas-de-Calais. Avant la fin de la décennie, la liaison complète pourrait être réalisée entre Lille et Lens : une centaine de kilomètres linéaires et des centaines d’hectares seraient ainsi accessibles...

En 2009, l’aménagement cyclable continu des berges du Parc de la Deûle est loin d’être correctement réalisé (notamment entre Haubourdin et Houplin-Ancoisne), et devrait être une priorité pour les pouvoirs publics. C’est actuellement une revendication forte de l’ADAV.

Le 1er site visité ce samedi sera l’espace de la Cantereine qui accueille, sur près de 170 hectares de zone marécageuse, une dizaine d’espèce d’amphibiens en migration printanière. Afin de ne plus accepter le carnage des grenouilles écrasées, la circulation automobile y est, depuis le printemps 2008, strictement interdite. La rue de la Cantereine est ainsi devenue, fort heureusement, une très agréable voie verte...

étang de la cantereine
voie verte de la cantereine

Les feuilles des peupliers, très lentes à se décomposer, dégradaient fortement les zones humides de ce vaste site naturel. La peupleraie, qui s’étendait sur près de 20 hectares, a donc été reconvertie en un boisement d’arbres (chênes, frênes, aulnes...) à feuilles à décomposition beaucoup plus rapide. L’impressionnant abattage des peupliers (qui a eu lieu en juillet 2008), et leur remplacement par des arbres qui auraient poussés spontanément sur le site, permettront d’assurer une plus grande biodiversité et une répartition optimale entre zones d’ombre et secteurs d’ensoleillement.

Le 2e site visité sera le territoire de « la Gîte » à Santes qui répond, grâce à la requalification d’anciens terrains pollués (friches industrielles, anciennes décharges sauvages et anciens dépôts de pneus et de boues), au concept de « nature retrouvée ».

Des travaux considérables ont été mis en œuvre pour transformer le sol, pour valoriser les milieux humides, pour planter des milliers d’arbres et pour créer des cheminements pour piétons, cyclistes et pour cavaliers. Une végétation pionnière, riche en biodiversité, a été mise en place sur les bassins de décantation et sur les dépôts de boues issues du canal de la Deûle.

la gîte
la gîte

Sur une surface de près de 150 hectares, les cheminements véloroutiers de ce site traversent maintenant des collines boisées, des prairies humides, des zones de marais, des fossés et des rigoles d’assèchement.

Le « perchoir » de la Gîte est une passerelle en bois, d’environ 100 m de longueur, qui pénètre dans feuillage des arbres et qui permet donc l’observation de la vie, animale et végétale, dans la canopée du site. Ce très long pont en zigzag est idéal pour observer, d’un point élevé directement immergé dans le milieu naturel, la faune et la flore.

Un centre d’interprétation de la Nature devrait ouvrir à la Gîte, en 2010, dans les anciens bâtiments de la ferme Monblond.

parc de la deûle

Le 3e espace visité sera le site des Ansereuilles. Cet espace, traversé par la Tortue (une rivière au cours très tortueux), illustre le concept de « nature domestiquée » : on y trouve des zones d’élevage, des friches revalorisées en prairies de fauche, un bocage reconstitué et, redessinées, des rigoles d’assèchement. Un remarquable cheminement, piétonnier et véloroutier, y a été développé...

étang des ansereuilles

Des lombriducs, pour permettre la traversée de la Tortue par les vers de terre (et par les autres invertébrés), y ont été créés.

la tortue aux ansereuilles : pont et lombriduc

Itinéraire aller par la Promenade du Préfet, par les berges des Bois-Blancs, par le mail du bon pêcheur et par le vieux canal d’Haubourdin.

plaine de la poterne
vieux canal d'haubourdin

Itinéraire retour par Emmerin (rue Faidherbe, rue Roger Salengro, chemin de l’abreuvoir, rue Sadi Carnot, rue Ghesquière, rue d’Haubourdin et rue des Lostes), par Haubourdin (traversée de la Cité Castel, rue Albert Camus), par Loos (rue Danton, rue Hubaut, rue Faidherbe, rue de l’Épinette, rue du Bazinghien et avenue Kuhlmann), par Lomme (rue Hégel), par le bras de Canteleu (Lille, Lambersart) et par la voie verte Mathias Delobel du parc de la Citadelle.

Rassemblement à Lille à 11 h 00, place François Mitterrand, devant les Tulipes de Shangri-La de Yayoi Kusama, situées entre la gare Lille-Flandres et la gare Lille-Europe, pour un départ programmé à 11 h 05.

les tulipes de shangri-la

Repas du midi, à sortir du sac, au café-restaurant de la Gîte. Retour à Lille, aux abords de l’auberge de jeunesse, vers 18 h 00 / 19 h 00.

Repas du soir à Lille au Bec à plumes : potjevlesch - frites (10 € 50). Réservations, avant le 23 avril, auprès de Françoise (pour les participants français) ou auprès de Monique (pour les participants belges).

Nuit du samedi au dimanche possible à l’auberge de jeunesse de Lille : 17 € 30 (petit déjeuner et draps compris).

Les participant(e)s réservent eux-mêmes, par e-mail, par téléphone (03 20 57 08 94), par fax (03 20 63 98 93) ou par courrier postal (12, rue Malpart 59000 Lille), leur nuit à l’auberge de jeunesse.

auberge de jeunesse de lille

Le paiement devrait pouvoir se faire le jour de l’arrivée. Un éventuel désistement doit être annoncé à l’auberge au moins 48 heures avant la date de la réservation. Dans le cas contraire, la nuit devra être payée à l’auberge. Il est préférable de réserver le plus tôt possible, car le nombre de lits est limité. Composer le 0033 3 20 57 08 94 pour contacter, directement par téléphone, l’auberge de Lille à partir de la Belgique.

Les auberges de jeunesse sont réservées aux membres de la FUAJ, la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse. Il est possible de payer sa cotisation (15 € 30) à l’auberge de jeunesse de Lille. On peut également loger en auberge de jeunesse sans être adhérent, mais un supplément de 3 € 00 par nuit est alors demandé.

Les parcours sont sans grande difficulté (quelques passages caillouteux seulement), font environ 55 km pour l’aller et le retour et seront effectués à allure modérée. On pensera à apporter une chambre à air de réserve. Renseignements complémentaires, sur cette journée, auprès de Gérard.

Départs des trains belges, ce samedi, pour une arrivée vers 11 h 00 à la gare de Lille-Flandres (horaires à vérifier) :

Ottignies - Lille : départ à 7 h 22 ; arrivée à 9 h 50 à Lille Flandres.
Liège - Lille : départ à 7 h 50 ; arrivée à 10 h 56 à Lille Flandres.
Bruxelles - Lille : départ à 8 h 16 ; arrivée à 9 h 50 ou départ à 9 h 00 ; arrivée 10 h 55.
Namur - Lille : départ à 7 h 40 ; arrivée à 9 h 50 ou départ à 8 h 40 ; arrivée à 10 h 56.
Gand - Lille : départ à 8 h 57 ; arrivée à 9 h 51 ou départ à 9 h 57 ; arrivée à 10 h 55.


Dimanche 2 mai
Le Jardin de Permaculture de Mouscron

L’ADAV propose ce dimanche, en partenariat avec RANDO-VÉLO et avec l’AF3V, une balade à Mouscron à la découverte des procédés, des espoirs et des productions de la permaculture.

semis au jardin de permaculture de Mouscron

Nous serons accueillis, à partir de 13 h 30, au fabuleux et mythique jardin de permaculture de Mouscron (58 rue Charles Quint, 7700 Mouscron, tél : 00 32 56 33 38 70), où nous pourrons découvrir, sur près de 1800 m2, une quantité impressionnante de légumes, de fruits, d’herbes aromatiques et de plantes condimentaires.

raisin au jardin de permaculture de Mouscron
kiwis au jardin de permaculture
plusieurs douzaines de variétés de laitue...
salades au jardin de permaculture de Mouscron

Nous visiterons également l’espace de vente où sont proposés, à très bas prix, des fruits et des légumes de saison, des produits d’épicerie, ainsi que plus de 6500 graines de plantes comestibles.

jardin de permaculture de Mouscron

L’itinéraire aller passera à Lille par le couloir vélo / bus de l’avenue Le Corbusier, par la traversée du pont d’Erfurt, par le trottoir cyclable de la rue du Luxembourg, par les cheminements véloroutiers du parc des Dondaines, par la rue de l’Alma, par la rue Eugène Jacquet, par la rue Rabelais, par la rue des Dondaines, par la rue Képler, par la rue de la Chaude Rivière, par la rue Louis Blanc, par la rue Menu et par la rue du pont du Lion d’or ; à Mons-en-Barœul par la rue du Général de Gaulle, par la rue Rollin, par la rue de l’Abbé de l’Épée, par la rue Carnot, par la rue Victor Lelièvre, par la rue Pasteur, par le mail du stade Michel Bernard, par le chemin de la Campagnerie ; à Marcq-en-Barœul par la rue de la Couture et par la rue des Châteaux ; à Wasquehal par la rue des Châteaux, par la rue de la Ladrie, par la rue du Haut Vinage, par la rue des Frères Gonthier, par le sentier du Laurier, par les anciens chemins de halage de la Marque-Urbaine et du canal de Croix ; à Croix par l’ancien chemin de halage du canal de Croix, par la rue du Professeur Perrin, par la rue du Dévouement, par la rue Holden-Crothers, par l’allée Émile Verhaeren, par l’allée Albert Camus ; à Roubaix par l’avenue Jussieu, par la traversée du Parc Barbieux, par l’avenue Le Nôtre, par le trottoir cyclable du boulevard Charles de Gaulle, par la rue Charles Quint, par le mail du Conservatoire, par la rue de Soubise, par la rue de Sébastopol, par la rue du Curoir, par la place du Broutteux, par la rue des Fabricants, par la rue du Bois, par la rue du Grand Chemin, par le mail du Musée La Piscine, par la traversée du square Jean Pennel, par la rue de l’Espérance, par la rue des Champs, par la rue du Grand Chemin, par le mail du Colisée, par la rue de l’Épeule, par la rue des Arts, par le cheminements véloroutier du circuit Rondino (passage devant le jardin de Traverse), par la rue de l’Alma, par l’allée verte Jules Dérégnaucourt, par la rue de l’Alouette, par l’avenue Jean-Baptiste Lebas, par la rue de l’Alma (couloir vélo / bus), par la rue Archimède, par la rue Stéphenson, par la rue des Anges, par la rue Jean Bart, par les quais de Calais et de Gravelines ; à Tourcoing par les anciens chemins de halage des canaux de Roubaix et de Tourcoing et par les quais de Bordeaux et de Cherbourg, par l’avenue Georges Pompidou, par la traversée de la Place de la Victoire, par la rue Chanzy, par la rue Fidèle Lehoucq, par la place Charles et Albert Roussel, par la rue de Lille, par la rue Saint-Jacques, par la rue du Haze, par la rue Aristide Briand, par la rue Lucien-Ferdinand Desurmont, par la rue Paul Doumer, par la rue Condorcet, par le boulevard de l’Égalité, par par la rue de la Malcense, par la rue du Roitelet, par la rue Marcel Beyens, par la rue Robert Schuman, par l’allée etla rue René Coty et par la rue de l’Yser ; à Neuville-en-Ferrain par la rue de Gand ; à Mouscron par la chaussée de Lille, par la chaussée du Risquons-Tout, par la rue de Lauwe, par le chemin et l’avenue des Feux Follets, par la rue Roger Salengro, par la rue Sainte-Germaine, par la chaussée du Risquons-Tout, par la rue du Dragon, par la rue de la Wallonie, par la rue du Beau Site, par les cheminements véloroutiers du parc de la Ville, par la rue du Bilemont, par l’avenue de Barry, par la rue du Phénix, par la place de la Gare, par la rue du Télégraphe, par la rue de la Bouverie, par la rue Henri Debavay et par la rue Charles Quint.

canal de Croix

 

parc de Mouscron

L’itinéraire retour passera à Mouscron par la rue Charles Quint, par la rue de la Station, par la rue de Tournai, par la place et le passage Emmanuel de Neckere, par le passage Saint-Bartholemy, par la petite rue, par la rue de Bruxelles, par la rue de Rome, par la rue de la Pépinière, par la rue Roger Salengro, par l’avenue des Feux Follets, par la rue de Nieuport, par la rue de Dixmude, par la rue du Labyrinthe, par la voie verte parallèle à la rue Henri Duchâtel, par la rue de Neuville et par la chaussée de Lille ; à Neuville-en-Ferrain par la rue de Gand ; à Tourcoing par la rue de l’Yser, par la rue René Coty, par l’allée Philippe Maton, par la rue Robert Schuman, par la rue Marcel Beyens, par le square Bauduin de Lannoy, par la rue du Roitelet, par la rue du Capitaine Debruyn, par la rue du Docteur Schweitzer, par la rue de la Malcense, par la rue du Haze, par la rue Lucien-Ferdinand Desurmont, par le square de la Mairie, par la Grand-Place, par la place de la République, par la place Charles et Édouard Roussel, par la rue de Lille, par la rue du Brun Pain, par la rue de Besançon, à nouveau par la rue du Brun Pain et par la rue Voltaire ; à Bondues par la traversée du Bois d’Achelles, par le chemin du Beau-Séjour, par la rue de Tourcoing et par le chemin du Septentrion ; à Marcq-en-Barœul par le chemin des coulons, par le chemin de Guesles, par le chemin des Peupliers, par la voie cyclable du pavé stratégique, par la rue du cheval blanc, par le longement de la Becque de Marcq, par l’allée des Charmes, par l’allée des Houx, par la rue du Docteur Ducroquet, par la rue du Quesne, par le mail de l’avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, par la rue Charles Gounod, par la rue Hector Berlioz, par la rue du Docteur Charcot et par la rue Pasteur ; à La Madeleine par la rue Pasteur, par la rue de Condé, par la rue de Paris, par la rue Faidherbe, par la rue Paul Doumer et par la voie verte du Romarin ; à Lille par la rue des Urbanistes et par les cheminements véloroutiers du parc Henri Matisse.

permaculture

Rassemblement à Lille à 9 h 25, place François Mitterrand, devant les Tulipes de Shangri-La de Yayoi Kusama, situées entre la gare Lille-Flandres et la gare Lille-Europe, pour un départ programmé à 9 h 30.

Repas, à sortir alors du sac, à la brasserie du parc de Mouscron.

Retour à Lille, aux abords des Tulipes (et donc de la gare Lille-Flandres), vers 17 h 00 / 18 h 00.

Les parcours sont sans grande difficulté (quelques passages caillouteux seulement), font environ 65 km pour l’aller et le retour et seront effectués à allure modérée. On pensera à apporter une chambre à air de réserve.

Départs des trains belges ce dimanche (horaires à vérifier) :

Lille - Liège : départs à 18 h 05 ou 20 h 12 – arrivées respectives à 21 h 10 et 23 h 10 à Liège.
Lille - Ottignies : départs à 18 h 05 ou 20 h 12 – arrivées respectives à 20 h 38 et 22 h 38 à Ottignies.

Renseignements complémentaires sur cette journée auprès de Françoise.

permaculture

On n’hésitera pas à visualiser les photos de Christelle prises lors de la balade de l’ADAV, du 11 octobre 2009, au Jardin de Permaculture de Mouscron (1er album et 2ealbum).

On trouvera, par ailleurs, une excellente documentation sur le site permaculturefrancophone.org. On n’hésitera pas enfin à visiter les nombreux sites, consacrés à la permaculture, proposés par les liens des encyclopédies Wikipedia et Ekopedia.