Correspondant·e local·e, kézako ?

Initié il y a quelques années, la méthode de concertation avec les instances municipales montre de manière concrète la nécessité de se maintenir informé des décisions concernant les aménagements de la voirie. D’une fréquence régulière, ces rencontres avec l’élu en charge de la voirie ont évolué vers une prise en compte des propositions qu’a pu y apporter l’ADAV.

rue de paris

Le correspondant local d’une ville, d’un ou plusieurs quartiers de Lille (par exemple !) participe aux réunions de concertation avec le personnel technique de la ville afin de rester au fait des dernières prises de décision. Il contribue à leur amélioration par l’apport de son expérience en tant que cycliste.

Les réunions montrent que le dialogue (importance de la discussion et de l’échange) et la confirmation par écrit des sujets traîtés sont d’une importance capitale pour mettre au clair et rendre effectifs des aménagements qui sinon pourraient rester lettre morte.

Le rôle du correspondant local consiste donc à se tenir informé des divers travaux prévus dans le quartier dont il a la « charge », ce qui devient chose agréable dès lors qu’il a à disposition les plans qui mentionnent ces aménagements, ce qui tend à devenir chose courante ; à participer régulièrement aux réunions, dont il est important de fixer la date ultérieure lors de la réunion en cours sous peine de la voir ajournée faute d’un accord sur la disponibilité de chacun ; et enfin d’étudier les projets en amont des rencontres.

À l’heure actuelle, les documents nous sont envoyés suffisamment tôt, à notre grande satisfaction, ce qui nous permet en effet de pouvoir nous mettre d’accord sur des propositions d’aménagement et d’éviter ainsi de ne pas aller d’une même voix lors de la discussion des points en réunion.

Ces préparations supposent dès lors une visite de terrain - ce qui va de soi quand on est cycliste, visite qui peut être agrémentée d’une prise de mesures dans l’idée de cerner correctement les difficultés.
Contactez-nous si vous êtes tenté ou si vous vous sentez concerné de près ou de loin !
À bientôt !

Élise DÉFOSSEZ, correspondante locale de l’ADAV à Lille.